…bio…

Joyeusement, je découvre le théâtre, la scène, avec Molière en jouant L’Avare.

Je vais très vite conjuguer sur les planches la comédie et le chant en interprétant sous la direction de Jacques Verrières Brassens-Brel, Gros Chagrins et Coulisses (dont je suis co-auteur).

J’ai été récompensée en 1993 par le Grand Prix de la SACEM.

Durant plusieurs années, avec le Groupe Kelarm, je me tourne vers les auteurs contemporains : je joue TDM3 de Didier-Georges Gabily, Le pays lointain de Jean-Luc Lagarce et participe au Festival Corps de textes à Rouen.

Puis je me lance dans l’aventure du monologue avec Stabat Mater Furiosa de Jean-Pierre Siméon.

J’expérimente ensuite mon travail sur le clown dans Paroles blanches de Miche et Drate de Gérald Chevrolet, puis dans Hyménée de Nikolaï Gogol au TJP de Strasbourg et au Théâtre du Chaudron à Paris, avec la Cie Petite Lumière.

En Bourgogne, où je travaille depuis 12 ans, j’ai joué La Trappe d’après Alessandro Baricco avec la Cie Archipel, La Bataille de Waterloo de Louis Calaferte avec la Cie Le Rocher des Doms et le spectacle pour enfants La bataille des légumes avec la compagnie LaïLaï.

Au cinéma et à la télévision, j’ai eu la chance de rencontrer les univers de Nicole Garcia, Zabou Breitman, Manuel de Oliveira et Nadine Trintignant.

M’intéressant à la mise en scène, je monte trois spectacles sur le thème de la guerre, un one man show Bruit de chute d’un objet mou, un spectacle pour enfants Didon et Poppée, ainsi que des lectures performées, Paroles d’amour pour deux instruments (avec un musicien autour des textes de Christian Bobin), Paysages Intérieurs (avec une danseuse autour de poèmes d’Henry Bauchau).

Toujours curieuse, j’intègre la danse contemporaine dans mon travail de comédienne. D’abord, dans une première petite forme, créée pour le vernissage d’une peintre à Berlin, dans divers impromptus, puis dans la création du spectacle Je te nous aime, que je joue et mets en scène pour le Printemps des Poètes en Auxois 2010 (partenariat avec le TDB, voix du comédien François Chattot).

Parallèlement, j’anime divers ateliers de formation et stages de lecture à voix haute pour adultes et enfants (écoles primaires, collèges, lycées, bibliothèques, festivals…), et plus récemment des ateliers de rire…

…et voyage à la rencontre du public avec mon personnage Louise, la fredonneuse (festivals /Nuits Peplum, Chouettes, Silhouettes-Paris, Jours de Fêtes, Grésilles en Fêtes, Journées du Patrimoine, Fête de la Musique, Fête des jardins… puis au sein d’un EHPAD, ce travail a donné vie à un livre « C’est une chanson qui nous ressemble »).

Amie de la poésie, j’organise et crée en Auxois depuis 13 ans, des événements (spectacles, lectures, Brigades d’interventions poétiques, impromptus, ateliers…) dans le cadre de la manifestation nationale Le Printemps des Poètes.

En 2015, pour marquer les 10 ans de cette manifestation, je publie avec la compagnie L’enchantement de la mandarine, un livre riche en témoignages intitulé « Le ça-sert-d’os du caméléon ».

Je suis actuellement en cours de création d’un spectacle poétique Cycle(s), autour des textes de Juliette Speranza (Les hommes ne veulent plus mourir).